Bernard Binlin Dadié, le Père de la Littérature Ivoirienne

Bernard Binlin Dadié est un écrivain, académicien et homme politique ivoirien né à Assinie au sud de la Côte d’Ivoire le 10 janvier 1916 et mort le 9 mars 2019.

Bernard Binlin Dadié est considéré comme le père de la littérature ivoirienne Bernard Dadié, figure de proue de la littérature ivoirienne, est un auteur prolifique, qui aborde tous les genres littéraires: poésie, roman, théâtre, chroniques, contes traditionnels, le plus significatif étant le théâtre.

En 1965, il obtient le Grand prix littéraire d’Afrique noire pour Patron de New York, et le prix UNESCO/UNAM en 2016 pour son action en faveur de la culture africaine.

Sa poésie militante, sa dénonciation du colonialisme, l’inversion du regard porté sur le monde, sa création théâtrale sont marquées du sceau de sa fierté d’Africain et de la conscience de sa situation d’intellectuel noir.

À l’indépendance de la Côte d’Ivoire, il exerce tour à tour les fonctions de chef de cabinet du ministre de l’Éducation nationale, de directeur des Affaires culturelles, d’inspecteur général des Arts et Lettres, et, en 1977, il devient ministre de la Culture et de l’Information.