DJ Arafat

DJ Arafat, de son vrai nom Ange Didier Houon, est né le 26 janvier 1986 à Yopougon. Il est un chanteur, compositeur, parolier, danseur-chorégraphe, producteur et arrangeur musical ivoirien. Il est considéré comme l’un des plus grands chanteurs d’Afrique subsaharienne. Il est également appelé le roi du coupé-décalé, du fait de son influence considérable sur la culture musicale ivoirienne.

 Depuis la sortie de son premier hit en hommage à DJ Jonathan, Arafat DJ est, sans conteste devenu le chanteur le plus populaire du pays. Chacun des singles sortis depuis a rencontré un grand succès. Le Yorobo prouve encore une fois que sa source d’inspiration est intarissable.

On observe tout au long de sa jeune carrière, un changement de style vocal et musical. Il est passé du coupé-décalé classique des premières heures de ce mouvement musical à un coupé-décalé plus sophistiqué. Sa voix est devenue plus rock, les instrumentaux plus travaillés et plus électroniques, mélangeant des sonorités nouvelles, avec une place importante donnée à la batterie. On parle aujourd’hui d’une sorte d’« African Rock » et d’« African Electro ». Le morceau « Rage 202 » par exemple, est un mélange de sonorités heavy metal et coupé-décalé.

En 2012, il reçoit deux prix : celui du meilleur artiste africain de l’année et celui du meilleur artiste masculin de l’Afrique de l’Ouest au Kora Awards. Un sacre qui le positionne comme un ambassadeur de la musique africaine dans le monde.

 Au cours de sa, il a remporté 2 koras, 2 fois  le prix du meilleur artiste de côte d’ivoire et 4 fois le prix du meilleur artiste du coupé- décalé.

 Extrêmement influent, il a levé une nation composée de fans baptisée « La Chine » et dont il s’est auto-proclamé l’empereur. Il est considéré à l’extérieur de son pays natal comme l’ambassadeur du coupé-décalé.

Admirateur et pratiquant de moto, sa passion lui coûte la vie le 12 Août 2019. Il est distingué Officier dans l’ordre du mérite culturel ivoirien.