Gérard Niyondiko et Franck Langevin

La pommade anti-moustique africaine, est l’œuvre de  Gerard Niyondiko, jeune entrepreneur d’origine burundaise et Franck Langevin, entrepreneur social français.

En 2018, l’Afrique comptait  228 millions de personnes touchées par le paludisme. 90% étant des enfants. Ces chiffres alarmants ne cessent de croître à ce jour. Face à cette évolution, Gerard Niyondiko et Franck Langevin, ont développé en 2017 une solution pour protéger les populations les plus vulnérables.

L’idée de créer la pommade Maia, naît véritablement en 2017. Tout part des résultats d’une étude (Faso Soap) effectuée avec le soutien de l’INSS sur 1.000 foyers au Burkina Faso. A la base, ce projet ambitionnait de concevoir un savon longue durée contre les piqûres de moustiques. Mais de fil en aiguille, l’équipe découvre une solution plus impressionnante. La meilleure façon de protéger les populations vulnérables du paludisme sans changer leurs habitudes est une pommade.

 MAÏA est une pommade anti-moustique, hydratante, agréable à appliquer et au parfum fruité. Elle protège plus de 5 heures les familles des moustiques porteurs du paludisme.

Partant du constat que 80% des enfants africains de moins de 5 ans étaient pommadés chaque soir, l’équipe change les orientations de la recherche. Elle crée donc la startup Maia SAS. En lieu et place d’un savon, Gérard (co-fondateur et DG) et Franck (co-fondateur et Président) développent plutôt une pommade. Celle-ci aura pour but de protéger des piqûres pendant plus de 5h30. En effet, pour un coût moins élevé, la pommade protège mieux que le savon et est plus utilisée en Afrique. 80% des enfants de moins de 5 ans en sont donc enduits, le soir au moment où les moustiques commencent à transmettre le parasite.Notons que le 1er Février dernier, Franck Langevin, cofondateur de Maia, a présenté la pommade au Change Now Summit à Paris.