La tenue traditionnelle de mariage se porte comme ça en afrique

Le Bologan chez les bambara ( Mali )

Le bogolanfani est un des tissus africains les plus connus dans le monde, particulièrement prisé par la communauté afro-américaine aux Etats-Unis.

Les bogolans, fabriqués au Mali au Nord de Bamako, servaient de pagnes aux femmes enceintes et de vêtements aux chasseurs, qu’ils protégeaient des esprits.

Initialement le bogolan est un tissu blanc composé de bandes cousues bord à bord. Des macérations de feuilles d’arbres, de boues et de vase sont ensuite apposées sur les bogolans pour créer des motifs géométriques blancs obtenus par réserve sur fond teinté marron ou noir.

Le Kente chez les Ashanti ( Ghana)

Situé dans le centre du Ghana, ce groupe ethnique commence son mariage traditionnel par une cérémonie de coups du nom de « kokooko » au cours de laquelle l’homme et sa famille se rendent dans la famille de la femme pour demander la main de leur fille en mariage. C’est la première étape du processus de mariage qui est un symbole de respect envers l’unification des deux familles. 

La cérémonie de mariage a lieu juste après un accord. Les mariés portent des vêtements colorés faits des riches tissus « kente ». Ils ajoutent d’autres accessoires, y compris des perles colorées, des décorations pour la tête et d’autres bijoux de valeurs.

Le Usobo chez les Efiks au Nigeria

Les Efiks sont un groupe ethnique minoritaire du sud du Nigéria. Leur tenue de mariage traditionnelle est unique comparée à d’autres cultures. La mariée porte d’abord l’ « Ofong Ukod Anwang ». Une tenue vestimentaire qui comprend une longue jupe qui va jusqu’aux genoux et un chemisier qui couvre habituellement seulement le buste. Ainsi que des perles décorées.

Le deuxième vêtement est l’ « Onyonyo », une grande robe longue et fluide (comme on peut le voir sur la photo ci-dessus). Elle porte aussi des épingles à cheveux qui font comme une sorte de couronne sur sa tête et un bâton décoré.

Le marié porte une chemise blanche avec une veste colorée et perlée. Il met aussi une cape colorée (sorte de jupe) connue sous le nom d’ « Usobo » avec des chaussures perlées et un chapeau. Il doit aussi mettre un long morceau de tissu autour de son cou appelé l’ « Okpomkpomon ». L’homme aussi porte un bâton décoré.

La tenue traditionnelle chez les Kiyuyu au Kenya

Le mariage traditionnel de ce groupe ethnique au Kenya est connu sous le nom de « Ngurario », qui suit la cérémonie de paiement de la mariée appelée « ruracio ». Autrefois, la tenue de mariage de la mariée était faite de peau de chèvre et décorée de coquillages de cauris. Actuellement, la peau de chèvre a été remplacée par un tissu brun ou marron mais les coquilles de cauris ont été conservées.

La mariée porte aussi du « nyori », un bandeau avec d’énormes boucles d’oreilles en forme de cerceau qui se fixent sur le dessus de ses oreilles ainsi que du « mido », des boucles d’oreilles dans les trous du lobe de son oreille. Le marié porte un couvre-chef en peau de mouton, un tissu marron/brun sur la poitrine. Il accessoirise le tout d’un collier de perles, d’un collier de coquillages, d’un fouet à mouche et d’une lame gainée.

La tenue traditionnelle de mariage chez les Oromo ( Ethiopie )

Ce groupe ethnique éthiopien s’engage souvent dans des mariages arrangés appelés « Kadhaa » ou « Naqataa ». Pendant le mariage, les mariés portent des vêtements traditionnels tissés à la main en pur coton et décorés de motifs oromo. Les femmes portent normalement la robe de mariée « Habesha », qui est accompagnée de bijoux « Habesha ». Tandis que les hommes portent le « Buffalaa-Uffannaa Gaa’elaa », qui est leur tenue de mariée populaire.

La tenue traditionnelle de mariage chez les zulu ( Afrique du Sud )

On les trouve dans la province du KwaZulu-Natal en Afrique du Sud et leur mariage traditionnel est connu sous le nom d’«Umabo». Cela se produit généralement après le mariage blanc, et la lobola (prix de la mariée) Puis l’« izibizo » (apporter des cadeaux pour la mère de la mariée et sa famille proche) et l’« umbondo » (la mariée apporte des provisions pour la famille de l’époux) peuvent suivre. Pendant l’ « Umabo », la mariée porte l’ « isidwaba », une jupe en cuir fabriquée généralement en peau de vache; l’ « isicwaya », une peau pour couvrir sa poitrine ; et l’ « inkehli », un chapeau pour couvrir sa tête. Elle met aussi des ornements avec des perles colorées.

Le marié porte l’ « ibheshu », une couverture en peau de veau et son bandeau traditionnel pour sa tête. S’il souhaite porter un pantalon, il doit porter un « umbhulaselo », un pantalon orné de perles.