Le gari se mange en Afrique comme ça…

Le manioc subit plusieurs transformation pour parvenir au résultat du gari. Le gari est une semoule finement granulée obtenue à partir de la tubercule de manioc râpée, fermentée, pressée, tamisée puis desséchée au feu. Avec le gari plusieurs plats peuvent être créés. En Afrique, chaque peuple a sa propre manière de consommer le gari.

Découvrons les différentes consommations du gari en Afrique.

Au Nigeria le gari peut se consommer avec du lait, il suffit juste d’immerger le gari dans du lait et d’ajouter du sucre et le tour est joué. Au Bénin le gari se mange sous forme de patte, c’est un met très apprécié par la population. Tapioca est le nom donné au gari au Cameroun, il est à la base de plusieurs recette,entre autres du couscous aux légumes, le tapioca aux crevettes… Au Ghana il existe le  yoo ke gari qui est un gari avec des haricots, une combinaison qui est généralement consommée comme déjeuner. Au Togo a pour consommation du gari le Gari Pinon, qui est une recette du gari accompagné de légumes et de viandes.