Le manioc se mange en Afrique comme ça…

Le manioc est un aliment très apprécié en Afrique. L’Afrique produit plus de la moitié du manioc mondial. Il constitue un produit alimentaire de base pour une grande partie d’Africains.

Le manioc est consommé de différente manière en Afrique, chaque peuple a sa manière de cuisiner et de consommer le manioc.

-En Côte d’Ivoire le manioc est consommé sous forme d’Attiéké, qui est une transformation du manioc en petits grains. L’attiéké se mange avec presque tout, du poisson, de la viande et peut se manger avec n’importe quelle sauce.

– Au Benin, il existe le Gari , qui est une semoule ou une farine de manioc. Il peut se consommer salé ou sucré et se prête à de nombreux usages et préparations. Le plus souvent, on le trempe dans de l’eau froide pour faire gonfler et ramollir les particules qui conservent cependant leur forme de granulé.

-Au Cameroun, le manioc est consommé sous forme de BOBOLO ou bâton de manioc qui est un mets camerounais à base de  fermenté de manioc pilé, enveloppé d’une feuille en forme de bâton et cuit à la vapeur.

– Au Congo, nous avons le très populaire CHIKWANGUE, il s’agit d’une pâte à base de manioc cuite et conservée dans des feuilles, au goût un peu aigre mangé avec n’importe quelle sauce.

-À l’île Maurice, le manioc est consommé sous forme d’une soupe avec de la viande de bœuf ou du boucané communément appelé « katkat manioc».

– Une façon populaire de préparer le gari (semoule de manioc) au Nigeria consiste à le plonger dans de l’eau bouillante pour obtenir une pâte épaisse, le résultat est nommé Eba, parfois foufou.

– Toujours au Nigeria il existe le lafun qui est de la farine de manioc séchée et fermentée qui est par la suite transformée en une pâte ferme, mangée avec de la sauce. En plus du lafun il y a le Kokoro qui est un aliment de collation commune au Nigeria. Il est fabriqué à partir d’une pâte de maïs farine mélangée avec du sucre et du gari (manioc ) frits. 

– Au Ghana il existe le fameux fufu qui est une pâte comestible, solide ou molle selon le goût du consommateur. Il est fabriqué à partir de manioc, de maïs, de banane plantain ou d’igname et se mange avec une sauce en accompagnement. C’est un plat très apprécié dans toute l’Afrique surtout en Afrique de l’Ouest.