Linda Ikeji

A Lagos, qui ne la connaît pas ?  Linda Ikeji est l’une des stars incontestées de la ville la plus peuplée d’Afrique et la plus connectée du Nigeria. « Avant même de boire un café ou un thé, pour bien des jeunes femmes, le matin, le premier geste au réveil c’est de se connecter à son blog », affirme Amaka Ugwu, étudiante à Lagos.

 Ex-mannequin, elle devient une blogueuse active en 2007 via son portail web www.lindaikejisblog.com

 Linda Ikeji revendique un million de visiteurs par jour sur son blog. Elle a lancé l’année dernière un réseau social à son nom – Linda Ikeji Social – qui se veut une synthèse entre ce que fait Facebook et ce qui est visible sur son blog. Elle prévoit de rémunérer les utilisateurs qui y posteront des infos exclusives : des vidéos ou des photos. Essentiellement des informations people ou des faits divers.

 Son blog est déjà un savant mélange entre le people, les faits-divers et la politique. Le prisme est nigérian, mais les informations viennent du monde entier.

 La fortune de Linda Ikeji est estimée à 10 millions de dollars. Les emplacements publicitaires sur son site s’arrachent à prix d’or. Plus de 2 millions de francs CFA pour la bannière en haut de page. Un million pour celle sur le côté. D’après nos calculs, ses recettes publicitaires s’élèveraient à 30 millions de francs CFA.

Linda Ikeji est en train de créer un empire médiatique sur le net. En plein cœur de Lagos, elle a désormais ses locaux où elle emploie une vingtaine de salariés. Elle produit des shows télé sur internet, inspirés des émissions américaines, possède une web radio, un studio de production de musique et même un réseau social. La femme d’affaires mise sur l’explosion du nombre de nigérians connectés dans les prochaines années.Elle porte également un projet à but non lucratif sur le thème “I’d rather be self made; No thanks”, cherchant à aider les jeunes femmes de 16 à 25 ans qui ont des idées d’entreprise et sont tentées par l’entrepreneuriat.