Soundiata Keïta

Soundiata Keïta, né le 20 août 1190 à Niani au Royaume du Manding, est un souverain mandingue de l’Afrique de l’Ouest, fondateur de l’Empire du Mali.

 Enfant du roi Naré Maghan Konaté et de sa deuxième femme, Sougoulou Konté, Soundiata naît paralysé. La légende raconte que le petit Soundiata était infirme et se traînait à quatre pattes jusqu’à l’âge de sept ans.

A la mort de Naré Maghan, en 1218, Dankaran Keïta, fils ainé du roi défunt prit le pouvoir. Soundiata et sa mère deviennent l’objet permanent du mépris du nouveau roi. Après un affront contre sa mère, Soundiata, à l’âge de sept ans, réussit à se lever. Il recouvre miraculeusement l’usage de ses jambes lorsqu’il a touché le bâton royal. Mais la haine de Dankaran Keïta conduit Soundjata et sa mère à l’exil.

Soundiata deviendra ainsi en exil, un chasseur reconnu pour son habileté et fera oublier définitivement l’enfant infirme qu’il a longtemps été.

 Pendant cet exil, le roi du Sosso, Soumaoro Kanté attaqua le royaume du Manding. Dankaran Keïta, fuit et l’Empire Manding est ravagé. Les habitants du Manding vont ensuite chercher Soundiata dans son exil et lui demandent de prendre son héritage soit : « Kien » (héritage) et « Ta » (prendre), qui est devenu « Kienta » (prends ton héritage) et par la suite « Keïta ».

 Soundiata décide de rentrer au pays afin d’affronter Soumaoro. Dans ce but, il forme et rassemble des guerriers. Soundiata Keïta parvient à rassembler sous son commandement les armées de différents petits royaumes en lutte contre l’empire Sosso.

 Pour apprendre le secret de l’invulnérabilité de Soumaoro Kanté, Soundiata envoie sa sœur Djegue, qui selon la légende apprend que « Seule une flèche portant un ergot de coq blanc pourra tuer le roi du Sosso ». Soundiata fait le nécessaire avec le secours des magiciens attachés à son service.

 Rassemblant les forces de différents petits royaumes en lutte contre le Sosso, Soundiata Keïta forme une armée et réussit à vaincre l’armée de Soumaoro Kanté en 1235 à la bataille de Kirina. Son ennemi s’enfuit et finit par disparaître dans une montagne à Koulikoro.

 Soundiata Keïta réunit tous les royaumes pour constituer l’empire du Mali. Il est proclamé « Mansa » ce qui signifie « Roi des rois », et établit sa capitale à Niani, sa ville natale (aujourd’hui un village en Haute-Guinée). Lors de son intronisation, la confrérie des chasseurs du Mandé proclame la Charte du Manden, qui abolirait l’esclavage et serait l’une des premières déclarations des droits de l’homme.

 Les Badou Sakho depuis Bakel font encore aujourd’hui des sacrifices à la mémoire de Soundiata, qui selon la légende se serait métamorphosé en hippopotame.